Adidas Rockstars

Le week-end du 19 et 20 Septembre avaient lieu les fameux Adidas Rockstars dans l’arène Porsche à Stuttgart. J’avais décidé de participer à cette compétition car j’avais eu d’excellents retours de la part de nombreux grimpeurs. Le but était donc de refaire un peu de bloc pour couper de la saison de difficulté et surtout de m’amuser !

Mur

L’accueil des grimpeurs est juste impeccable. Dès notre arrivée, un lot de goodies nous est remis ainsi qu’une chambre à l’hôtel Hilton pour tout le week-end. L’organisation a pensé à tout: les repas du soir, des snacks/boissons sur le lieu de la compétition, mais aussi des kinés et ostéos pour nous remettre en forme si besoin ! En gros, on est traités comme des rois pendant trois jours.

Q1

Le principe de cette compétition est quasiment le même qu’une Coupe du Monde de bloc sauf qu’il est possible d’observer les blocs de qualifs et de demis avant que la compétition ne commence. Mon objectif était de passer en demi-finale et de bien grimper. Le premier jour, je me suis qualifiée à la 14ème place (avec 1 bloc et 3 zones) après avoir manqué le bac final à plusieurs reprises dans deux blocs. J’étais contente de ma grimpe même si le tout avait un peu manqué de concrétisation.

Semi finals B3

Le lendemain pour les demis, j’espérais rentrer dans le top 10 histoire de me fixer un objectif. A l’échauffement je me sentais particulièrement bien même si ma peau me faisait déjà souffrir. Les demi-finales se sont super bien passées pour moi puisque j’ai sorti le 1er bloc flash et le 4ème bloc au 3ème essai. J’avais très bien grimpé et j’étais contente de moi quoi qu’il arrive. C’est seulement à la fin des demis que j’ai commencé à réaliser que ça pourrait être assez pour les finales. 30 min de stress plus tard, j’étais fixée : 6ème et donc qualifiée pour les finales !!!

Results semi finals

Incroyable surprise pour moi qui était venue ici sans attente et dans l’unique but de m’amuser. C’est rigolo de penser que j’ai fait une finale en bloc avant une finale en diff….mais bon je vais pas me plaindre :-)

Semi finals B4 (2)

Le principe des finales est lui aussi un peu différent puisqu’après les deux premiers blocs, seulement les 3 premiers du classement provisoire continuent la compétition. Le 3ème bloc permet de garder les deux premiers grimpeurs, et ces derniers s’affrontent finalement dans un bloc de « rapidité » où celui qui touche le buzzer en premier remporte la compétition.

Preview Finals

J’ai beaucoup apprécié le comportement des autres finalistes qui étaient très gentilles  et sincèrement contentes pour moi. Ca fait vraiment plaisir de voir que la compétition ne prend pas toujours le dessus …  Le premier bloc était très dur et aucune d’entre nous n’a réussi à tenir la zone. Pendant mon run, 6 de mes doigts ont commencé à saigner, ce qui ne m’était jamais arrivé avant. Le deuxième était un bloc « à lecture » dans lequel je n’ai pas vraiment bougé.

Finals B2 Je savais que la compétition s’arrêterait là pour moi, restant ainsi à la 6ème place, mais j’étais super contente du week-end dans son ensemble. Au final, c’était une super expérience dont je ne retiens que du positif. D’autant plus que mon homme Sean a fini à la 1ère place après avoir tout donné sur le dernier bloc et s’être littéralement jeté sur le buzzer… Nos résultats combinés nous ont aussi permis de remporter le contest du « Best Couple » et c’était pas gagné d’avance!!

Résultats “Best Couple”:
Sean McColl (1er) & Mathilde Becerra (6ème)
Sachi Amma (8ème) & Akiyo Noguchi (1ère)
Jongwon Chon (2ème) & Sol Sa (7ème)

Best couple

Revivez la finale de Sean contre Jongwon!

Arco Rockmaster Festival

Two weeks ago, I competed in the famous Arco Rockmaster Festival. During 4 days long, 4 disciplines are represented: bouldering, speed, lead and dual (for lead finalists only).

_DSC6216

Last year, I had decided to compete in all disciplines except for speed (obviously, I’m not a speed climber^^). I’d been competing for 4 days in a row and managed to sneak into the finals in bouldering and lead. I ended up at the 9th place in bouldering, 7th place in lead and 8th place in dual after missing the buzzer.

This year, I was more reasonable and decided to only focus on lead. Because I wasn’t world ranked in the top 6, I had to pass a qualifiying round  where the top 6 climbers got a ticket for the actual Rockmaster. 

Qualifiers went pretty well for me with a 2d place finish just behind my friend Charlotte Durif. Here is the video of my 2d qualifier:

The day after were the bouldering qualifiers, meaning a rest day for Sean and I. We went the to the beautiful Riva Del Garda lake and enjoyed the sun all afternoon.

IMG_0658IMG_0661

 

 

 

 

 

 

———————————

The day after, back to serious stuff with lead semi-finals. My goal was to make finals, but I knew the route would be crazy hard and given all the strong climbers there, I would have to fight (very) hard. 

_DSC4631The route was even harder than I expected: no feet, big moves and sloppy holds! Everything I love…! In the end, I managed to pass the first crux but after a big mistake, l fell early in the middle of the route. I thought for sure it wouldn’t be enough, but luck was on my side that day because a few girls fell before me and I made it into finals in 7th place !! Yay!!

Just after semis, back to isolation for the 20min work session of the finals route. One after the other, the 9 finalists tried the route. It was really hot and humid, and the route felt SO hard. I think all of us got kind of scared to climb it again in the evening!

_DSC5702A few hours later, it was time to for the real finals. Personally, there was a big move that I couldn’t do at the 4th draw… That’s why I psyched myself up and got ready to try as hard as I could. I climbed through the first cruxes, really surprised that it felt that much easier. I was so happy and feeling so comfortable that I even waved to the crowd! Everything was going perfectly…

…Until my foot slipped. Nooooooo :-( I brutally woke up from my dream climb and finished at the 7th place. Too bad because I was feeling surprisingly very strong, but I guess it’s okay because I had lots of fun climbing.

fall

The reason why I really wanted to be in finals was because all the lead finalists get to compete the day after in the DUAL. The principle is simple: on an identical route, the climbers race against each other (after a qualifying run that establish the duals).

Sans titre

Because I finished 2d of the qualifying run with a time of 188s, I got to do my first dual against the climber that finished at the 7th place. I won without having to hurry too much. I lost my next dual against Dinara Fakhritdinova with a time of 112s. I was then in lead for 3rd place against Mina Markovic:

Really psyched to have gone that far in the competition, I gave everything I had and even outdistanced Mina during the first 3/4 of the route until a f***ing clip. She caught up on me and after a very close finish, she won with a half second on me. I was so frustrated. I was in such a good rythm until my mistake. But oh well, that’s what the dual is, being able to keep going despite obstacles! I finally ended up at the 4th place, frustrated to be at the foot of the podium, but still quite happy with my performance :-)

Mina Mathilde

In the end, it’s true that I could’ve had better results on the whole competition, but I had SO much fun that it doesn’t even matter! I already can’t wait for next year!

Coming next: The Adidas Rockstars on the 19th and 20th of September!

Rock Master International d’Arco

Le week-end dernier avait lieu le fameux Rock Master Festival d’Arco. Cette compétition, bien qu’elle ne soit pas une Coupe du Monde, est tout aussi réputée et appréciée par les athlètes. Durant 4 jours, 4 disciplines sont ainsi représentées: le bloc, la vitesse, la difficulté et le duel (pour les finalistes uniquement).

_DSC6216

L’an passé, j’avais décidé de tout faire sauf la vitesse. J’avais donc eu 4 gros jours de compétition où j’avais réussi à me glisser dans les finales en bloc et en diff. J’avais terminé à la 9ème place en bloc, à la 7ème place en diff et à la 8ème place au duel après avoir râté le buzzer.

Cette année, je me suis raisonnée et j’ai décidé de me concentrer uniquement sur la difficulté. Ne faisant pas parti des grimpeuses du top 6 mondial qui sont invitées, j’ai du passer par un round de qualifications où il fallait faire dans les 6 premières pour pouvoir participer au “vrai” RockMaster.

Les qualifications se sont plutôt bien passées puisque j’ai terminé à la 2ème place derrière mon amie Charlotte Durif. Voici la vidéo de ma 2ème voie de qualification:

Le lendemain avait lieu les qualifications du bloc, synonyme de jour de repos pour Sean et moi. On en a profité pour faire un petit tour au lac de Riva Del Garda juste à côté d’Arco.

IMG_0658IMG_0661

 

 

 

 

 

 

———————————

Le lendemain, retour aux choses sérieuses pour les demi-finales de la difficulté. Mon objectif était d’être en finale, mais je savais que la voie serait dure et étant donné la liste de départ, il allait falloir tout donner.

_DSC4631La voie était encore plus dure que ce que je pensais: peu de pieds, des mouvements amples et des prises très moyennes! Au final, j’ai passé les crux du début mais j’ai fait une erreur et je suis tombée prématurément en milieu de voie. Je pensais que ça ne passerait pas mais la chance était de mon côté puisque je me suis qualifiée à la 7ème place pour les finales!!

Juste après les demis, retour en isolement pour le travail des finales. C’est sous une chaleur de plomb que les 9 finalistes ont chacune leur tour travailler la voie de finale. Autant dire qu’on en a bien bavé et qu’on avait toutes peur de retourner dans cette voie le soir même.

_DSC5702 Quelques heures plus tard, c’était le moment de s’élancer dans cette voie de haut niveau. Personnellement, il y avait un pas de bloc que je ne passais pas dès la 4ème dégaine… Du coup je suis partie super motivée, prête à tout donner. J’ai passé les premiers crux et intérieurement, je jubilais. J’étais tellement contente que j’ai même chauffé la foule, d’autant plus que je me sentais super bien. Tout semblait tellement plus facile!

Malheureusement, une zipette du pied m’extirpa de mon run de rêve et je finis à la 7ème place. Dommage car j’avais des sensations de folie, en tout cas je me suis fait super plaisir!

La raison pour laquelle je voulais vraiment être en finale était aussi car tous les finalistes doivent participer le lendemain au DUEL. Le principe est le suivant: sur une voie identique, les athlètes font la course sous forme de duels successifs (après un run de qualif sur la voie qui établit un premier classement).

Sans titre

Ayant terminé 2ème du run de qualif avec un temps de 188s, j’ai fait mon premier duel contre la 7ème du classement, que j’ai remporté. J’ai perdu mon prochain run contre Dinara Fakhritdinova avec un temps de 112s. Je jouais donc la 3ème place contre Mina Markovic:

Super contente d’en être arrivée là, j’ai tout donné et j’ai devancé Mina pendant toute la course jusqu’à un certain clip…Elle m’a rattrapé et m’a finalement devancé d’une demi seconde. J’avais vraiment la rage d’avoir raté ce clip car j’avais un bon rythme. Mais bon le duel, c’est aussi et surtout ça, savoir garder la cadence malgré tous les obstacles! J’ai donc terminé à la 4ème place, frustrée mais quand même agréablement surprise :)

Au final, j’aurais pu finir avec de meilleurs résultats sur cette compète, mais je me suis fait tellement plaisir que ça n’a pas d’importance! Il me tarde déjà l’an prochain!

Prochain RDV: Adidas Rockstars les 19 et 20 Septembre!

Coupe du Monde de diff à Imst

Deux semaines après l’étape de Briançon, nous voilà repartis pour la 4ème étape de la Coupe du Monde à Imst en Autriche. Sean qui n’affectionne pas particulièrement ce mur du fait de sa longueur (25m de développé), a tout de même décidé de m’accompagner sur cette compète. On en a profité pour revoir nos amis Katharina Saurwein et Jorg Verhoeven qui nous ont accueilli chez eux comme chaque année.

Qualifications

C’est donc le lendemain d’une longue journée de trajet qu’on a débuté nos qualifications. Contrairement aux deux dernières étapes, je passais relativement tôt (8ème) ce qui n’était pas plus mal au final, le tout étant de prendre le temps de bien s’échauffer et d’avoir bien lu la voie.
Q2 - 1

J’ai bien grimpé dans la première qualif qui était bien résistante et je suis tombée au dernier mouvement dans le toit en ayant tout donné. Peut-être que je ne m’étais pas assez échauffée, j’ai eu la sensation d’avoir les bouteilles. Plus tard dans la matinée, 10 grimpeuses sont parvenues à faire top et j’ai terminé 12ème de la Q1.

Preview

La deuxième qualif, dans un style encore plus rési et physique, m’a plutôt bien réussi. Je me suis encore un fois battue jusqu’au bout pour terminer à la 6ème place. Pour le coup j’étais vraiment contente de moi!

Etant donné que 10 filles avait sorti la Q1, je me suis retrouvée à la 11ème place du classement des qualifs, un peu moins bien placée que lors des deux dernières étapes où j’étais 9ème mais tout de même première française qualifiée pour la demi-finale :)
——————-
————–

DEMI-FINALES

Les demi-finales ayant lieu le soir même, on a tout juste eu le temps de se poser à Innsbruck puis de repartir en isolement. J’étais motivée mais doutais un peu de mes capacités en rési étant donné que le matin même je m’étais sentie un peu limite. J’ai essayé de chasser ces mauvaises pensées de ma tête et je me suis élancée très relâchée dans ma (longue) voie de demi-finale.
Demi finale Le début n’était pas très difficile mais il fallait faire attention car il y avait quand même quelques pas durs. Arrivée au toit, je me sentais bien et j’ai même pu délayer un petit peu.

Demi finale 2La prochaine section était plus dure et en 4 mouvements j’ai complètement explosé. Je n’ai pas vraiment compris ce qui s’est passé, si ce n’est que je me suis rarement aussi battue. A ce moment là j’étais tellement pétée que je n’étais plus lucide, et une erreur de placement me fit chuter et j’ai terminé à la 11ème place.

Demi finale 3Juste après être tombée, je savais que ce ne serait pas suffisant pour la finale et j’étais un peu frustrée d’avoir été trop courte en rési. D’un côté, je savais que mon entraîneur et moi n’avions pas mis la priorité là-dessus cette année. Alors qu’est-ce que je pouvais vraiment me reprocher? Peut-être que si je m’étais placée correctement j’aurais fait un ou deux mouvements de plus et je serai passée en finale, mais ça on ne le saura jamais, donc à quoi bon y penser?! J’ai tout donné, c’est ça l’essentiel.

Malheureusement je ne serai pas sélectionnée pour les Championnats du Monde à Gijon puisque je n’ai pas fait de finale à temps. Mais je suis quand même contente de ma 11ème place. C’est le jeu et je l’accepte.

Au final je suis très satisfaite et agréablement surprise de mon retour à l’international et je pense (j’espère) que c’est prometteur pour la suite! Et je suis très fière de mon compagnon de grimpe et chéri qui termine à la 2ème place!

Prochain RDV: RockMaster d’Arco le 30-31/08!

Coupe du Monde de diff à Briançon

Après le froid et la pluie du week-end dernier à Chamonix, tous les compétiteurs se sont donnés rendez-vous sous le soleil Briançonnais pour la deuxième étape en France de Coupe du Monde de difficulté.
Mur (2)
Qualifications:
C’est le même chef ouvreur qui était présent sur cette étape, on s’attendait donc tous à des voies aussi dures qu’à Cham, aïe aïe aïe…
Les qualifs des femmes, initialement prévues l’après-midi, ont été avancées le matin à cause d’éventuelles intempéries. Il y avait donc 4 voies sur le mur qui montaient sans détour, tout droit jusqu’au top. Ça a commencé fort avec la Q1 où dès le début de la voie, des mouvements aléatoires sur (très) petites en ont fait chuter plus d’une.
Qualif 1 (7)Le reste de la voie était assez basique jusqu’au crux quelques mouvements après la sortie du toit. Seulement 10 grimpeuses sont parvenues à passer ce pas aléatoire. Les derniers mouvements sur plats semblaient vraiments durs et pour cause, seule Anak Verhoeven réussit à faire top. Je me suis classée 11ème de cette voie.
Qualif 1 (16) La deuxième voie de qualif, supposée plus difficile que la première, n’était pas particulièrement agréable à grimper. Peu de pieds, des mauvaises prises et des mouvements assez masculins en on fait un cauchemar pour certaines et ont causé de petites frayeurs pour d’autres (comme moi^^).
Qualif 2 (16)Après avoir été un peu secouée dans le début de la voie, j’ai repris mes esprits et réussi à passer le crux qui était ni plus ni moins qu’un jeté de bras sur la droite pouvant provoquer une éventuelle dislocation de l’épaule. Pas très sympa comme mouv’, mais bon. Ceci dit mon épaule n’a aucune séquelle de ce mouvement, et cette belle perf m’a valu la 7ème place du classement de la voie n°1 et la 9ème place au classement général des qualifs.

Qualif 2 (25)

Demi-finales:

Demis finales 12Les demi-finales, elles aussi avancées, ont eu lieu Samedi soir après une matinée de qualifications éprouvante. Heureusement pour nous, les voies de demi étaient bien plus homogènes et permettaient de grimper relativement relâchée. Le début était agréable, suivi d’un premier passage dur à la sortie du toit et enfin un gros crux en fin de voie qui causa d’ailleurs un gros bouchon.
Tout s’est donc joué à un mouvement d’écart, autant dire dans un mouchoir de poche. J’ai ainsi terminé à la 12ème place, satisfaite de ma grimpe et surtout de m’être battue jusqu’au bout.

Petit détail sympa, 3 couples ont grimpé en même temps en demi: Julia Chanourdie&Kevin Arc, Akiyo Noguchi&Sachi Amma, et enfin Sean&moi même.

Finales:
Comme vous le savez sûrement déjà, les finales ont été annulées à cause de forts orages. Après le passage de la foudre tout près du mur, il était plus prudent d’annuler l’événement.

Les ouvreurs qui avaient passé le plus de temps à caler ces voies de finales étaient tout aussi déçus que les grimpeurs. C’est pourquoi ils nous ont proposé, à Sean et à moi, d’essayer les voies de finales le lendemain matin afin de se faire une idée de la difficulté, mais aussi pour que tout leur travail n’ait pas été fait pour “rien”. C’était donc une opportunité exceptionnelle pour moi tout particulièrement puisque bien que je m’en sois rapprochée à plusieurs reprises, je n’ai jamais participé à des finales de coupes du monde.
C’est donc dans le but d’enrichir mon expérience que j’ai grimpé cette voie en vraies conditions de compète, avec un temps de lecture de 6min et tous mes petits rituels d’avant grimpe. 
Finales (22)La voie était vraiment calée, les mouvements agréables et élégants, et la difficulté augmentait progressivement pour finir avec un top spectaculaire. 
Finales (46) Un vrai privilège pour moi qui me donne encore plus envie de décrocher mon ticket pour les finales lors de la prochaine étape à Imst le 1er et 2 Août!
Stay tuned :)