Coupe du Monde de diff à Imst

Deux semaines après l’étape de Briançon, nous voilà repartis pour la 4ème étape de la Coupe du Monde à Imst en Autriche. Sean qui n’affectionne pas particulièrement ce mur du fait de sa longueur (25m de développé), a tout de même décidé de m’accompagner sur cette compète. On en a profité pour revoir nos amis Katharina Saurwein et Jorg Verhoeven qui nous ont accueilli chez eux comme chaque année.

Qualifications

C’est donc le lendemain d’une longue journée de trajet qu’on a débuté nos qualifications. Contrairement aux deux dernières étapes, je passais relativement tôt (8ème) ce qui n’était pas plus mal au final, le tout étant de prendre le temps de bien s’échauffer et d’avoir bien lu la voie.
Q2 - 1

J’ai bien grimpé dans la première qualif qui était bien résistante et je suis tombée au dernier mouvement dans le toit en ayant tout donné. Peut-être que je ne m’étais pas assez échauffée, j’ai eu la sensation d’avoir les bouteilles. Plus tard dans la matinée, 10 grimpeuses sont parvenues à faire top et j’ai terminé 12ème de la Q1.

Preview

La deuxième qualif, dans un style encore plus rési et physique, m’a plutôt bien réussi. Je me suis encore un fois battue jusqu’au bout pour terminer à la 6ème place. Pour le coup j’étais vraiment contente de moi!

Etant donné que 10 filles avait sorti la Q1, je me suis retrouvée à la 11ème place du classement des qualifs, un peu moins bien placée que lors des deux dernières étapes où j’étais 9ème mais tout de même première française qualifiée pour la demi-finale 🙂
——————-
————–

DEMI-FINALES

Les demi-finales ayant lieu le soir même, on a tout juste eu le temps de se poser à Innsbruck puis de repartir en isolement. J’étais motivée mais doutais un peu de mes capacités en rési étant donné que le matin même je m’étais sentie un peu limite. J’ai essayé de chasser ces mauvaises pensées de ma tête et je me suis élancée très relâchée dans ma (longue) voie de demi-finale.
Demi finale Le début n’était pas très difficile mais il fallait faire attention car il y avait quand même quelques pas durs. Arrivée au toit, je me sentais bien et j’ai même pu délayer un petit peu.

Demi finale 2La prochaine section était plus dure et en 4 mouvements j’ai complètement explosé. Je n’ai pas vraiment compris ce qui s’est passé, si ce n’est que je me suis rarement aussi battue. A ce moment là j’étais tellement pétée que je n’étais plus lucide, et une erreur de placement me fit chuter et j’ai terminé à la 11ème place.

Demi finale 3Juste après être tombée, je savais que ce ne serait pas suffisant pour la finale et j’étais un peu frustrée d’avoir été trop courte en rési. D’un côté, je savais que mon entraîneur et moi n’avions pas mis la priorité là-dessus cette année. Alors qu’est-ce que je pouvais vraiment me reprocher? Peut-être que si je m’étais placée correctement j’aurais fait un ou deux mouvements de plus et je serai passée en finale, mais ça on ne le saura jamais, donc à quoi bon y penser?! J’ai tout donné, c’est ça l’essentiel.

Malheureusement je ne serai pas sélectionnée pour les Championnats du Monde à Gijon puisque je n’ai pas fait de finale à temps. Mais je suis quand même contente de ma 11ème place. C’est le jeu et je l’accepte.

Au final je suis très satisfaite et agréablement surprise de mon retour à l’international et je pense (j’espère) que c’est prometteur pour la suite! Et je suis très fière de mon compagnon de grimpe et chéri qui termine à la 2ème place!

Prochain RDV: RockMaster d’Arco le 30-31/08!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *